Quelques mots
Accueil Quelques mots Vers les écoles Vers le couvent Monument aux morts Vers l'église Vers l'Hôpital Les environs Les liens

 

Le bourg
La Chaume

Pour m'écrire

 

Avec une population d'environ 1000 habitants et une église datant du XIIème siècle, Azérables est une charmante petite commune du département de la Creuse (dont le nom vient du latin "acer abulus" signifiant la présence d'érables) où l'Anglin prend sa source.

La commune d'Azérables regroupe 35 villages et se situe à la charnière des départements de la Creuse, de l'Indre et de la Haute-Vienne, à environ 15 kilomètres au nord de La Souterraine, son chef-lieu de canton.

Son église, où les pèlerins en route pour Saint Jacques de Compostelle faisaient halte au Moyen Age, est classée Monument Historique. Son intérieur a été restauré en 1954 par les Beaux Arts pour mettre en valeur ses pierres de granit ouvragées; sa toiture en tuiles et sa flèche en charpente recouverte de bardeaux ont été elles restaurées en 1992. La chapelle du monastère de l'Ordre des religieuses du Verbe Incarné (Ordre restauré par l'abbé Etienne Denis en 1811) a été édifiée par Léon Vallet, entrepreneur et architecte de la région.

Par ailleurs, on peut mentionner :

- la maison où sont nés les frères Forgemol de Bostquenard, Jean-Hector (1819-1883, chirurgien militaire, médecin des pauvres et sériculteur) et Léonard-Léopold (1821-1897, général de division en 1871, commandant en chef du Corps expéditionnaire de Kroumirie et du Corps d'occupation de Tunisie en 1881), ainsi que la stèle édifiée en leur honneur et inaugurée le 11 novembre 1997,

- deux tumuli, l'un au sein du parc des religieuses (appelé la "motte de Drables" au XVIIème siècle) et l'autre situé au village du Theil,

- la Chapelle de Montjuan (datant du XVème siècle et inscrite à l'Inventaire des Monuments Historiques) appartenant à l'ancien château seigneurial dont dépendait à l'époque le Château des Genêts,

- le "Mur des Brosses" (village des Brosses), amas géologique de rochers d'où l'on peut admirer l'étang de La Chaume.

L'étang de La Chaume, qui s'étend sur 46 hectares (sur 1,5 km dans le sens le plus long sur 300 m de large), est de formation ancienne (il figure dans les aveux et dénombrements des seigneurs de La Chaume à partir de 1675 : "La moitié du grand Etang de la seigneurie de La Chaume, ainsi que le départ des eaux dépendaient de la vicomté de Bridiers, tandis que l'autre moitié de l'étang de La Chaume ainsi que les moulins qui se trouvent en amont sont de la vicomté des Brosses") et repose entièrement sur un lit de sable d'où une qualité
nutritive exceptionnelle pour la croissance du poisson. De nombreuses activités de loisirs y sont aujourd'hui proposées : baignade (avec une plage aménagée de jeux d'enfants et d'un terrain de pétanque et de volley, baignade surveillée en juillet et en août, aire de pique-nique, aire de stationnement, bâtiment d'accueil), voile, pédalo, observation ornithologique (un observatoire ornithologique installé sur la rive nord de l'étang et ouvert toute l'année permet d'observer jusqu'à 127 espèces d'oiseaux recensées) et pêche (dont notamment la pêche sportive de la carpe qui participe pleinement à la renommée de l'étang en France et à l'étranger).

Je vous propose de visiter Azérables d'hier et d'aujourd'hui en parcourant plusieurs cartes postales datant du début du siècle dernier ainsi que quelques photos plus récentes.

Je vous souhaite une agréable visite sur mon site !